Mon engagement : un homme de terrain, des projets concrets


Pourquoi cette candidature au conseil national en 2019 ?

Autant le dire clairement, je n’ai pas le profil classique d’un homme politique. Je suis un homme de terrain, un entrepreneur, qui aime générer de nouvelles idées et les développer. A 56 ans, je pense toujours que des bons projets peuvent faire évoluer notre société et j’espère avoir acquis en plus une expérience de terrain qui me permet de faire le tri entre les projets utopistes et ceux qui sont réalisables.

De 2011 à 2018, j’ai dirigé avec enthousiasme la Promotion économique de notre canton et j’ai défendu les intérêts de ses entreprises, notamment en travaillant activement à développer à Fribourg une culture de l’innovation avec des projets phares. Je connais bien nos entreprises et les défis qui les attendent ces prochaines années. L’économie mondiale est en profonde mutation et il est important de défendre, en Suisse et dans notre canton, une économie forte, ouverte et innovante, parce que c’est une condition essentielle pour conserver et garantir un système social et une qualité de vie qui restent parmi les meilleures de la planète.

Sur le plan familial, nous avons élevé depuis 32 ans avec Cathy 4 enfants, dont Simon, atteint d’une maladie génétique rare, qui nous a quitté en 2015 à l’âge de 24 ans. En 2003, nous avons aussi adopté en Russie une petite fille qui avait alors 6 ans. C’est probablement cette vie de famille riche et intense, mais chargée tout de même d’assez grosses difficultés, qui nous a conduit avec mon épouse à ne jamais nous installer dans une zone de confort.

Jean-Luc Mossier

Sur le plan professionnel, je n’ai jamais hésité non plus à sortir des zones de confort pour défendre les projets qui me tenaient à cœur. C’est ce que j’ai fait en été 2018 en choisissant de quitter la direction de la Promotion économique de notre canton pour m’occuper de nouveaux projets dans l’environnement, l’énergie et la mobilité. Ces projets servent tous une vision progressiste de la société, humaniste, ouverte sur le monde, dans laquelle la technologie est au service des citoyens et pas l’inverse.

Un mandat au Conseil National n’est pas une fin en soi, mais serait une voie idéale pour servir ces idées au niveau fédéral. Je développe sur ce site une série de projets. Ils sont ouverts à critiques, idées, évolutions… merci pour vos commentaires. Soyez actifs !

Si je suis élu le 20 octobre, je m’engage formellement à travailler sur toutes ces idées et à les développer ou les soutenir dans la mesure des moyens qui seront les miens. Je m’engage également à en tenir sur ce site un compte rendu régulier. Je m’engage aussi à utiliser ce mandat pour contribuer activement à toute idée créatrice de valeur pour la Suisse et pour notre canton de Fribourg.